www.aredje.net distro@aredje.net beticiclopp@QueerPunxBelgium agenda

Borgne Poussière l'album de Beticiclopp, en vinyle rose marbré ou en cd.

Un album plein de chansons bien barrées, un véritable opéra punk, une opérette queer, enregistréE mixéE par Bini au bâtiment.

Disponible via la distro en ligne, aux concert Beticiclopp bien sûr, et à la distro aredje aux concerts de René Binamé et des Slugs.


Sam 13 juin, Sion, quelque part ...infos

Sam 20 juin, Léglise (Arlon), Fête de la musique ...infos

Sam 27 juin, Louvain-la-Neuve, Ecuries de la Ferme du Biéreau ...infos



pour recevoir le courriel agenda aredje : email

Ethymojolies le livret géant

En livret géant de 36 pages A4, un numéro spécial du magazine (imaginaire) Ethymojolies avec tout sur le groupe et ses invités, des conseils, des pages bricolages, de l'art ! des jolis dessins, des collages, ...

Ethymojolies a sa page dédiée http://aredje.net/beti/ethymojolies où il vous sera possible de le feuilleter en ligne !

télécharger

Face A
01 52 ter
02 Monstres goulus
03 Autour d'un monde
04 L'apéritif des enfants
05 Sombres histoires
06 Bonne année

Face B
01 Magicolores
02 Le bain à bulles
03 Barbara Goule II
04 Désexcitée
05 Une poignée de sable
06 Patin de murde
07 Mon amie sorcière

Depuis combien de temps, existe Beticiclopp? ... depuis toujours peut-être.

En quoi consiste leur musique ? Bonne question !

Voici ce qu'en écrivait Avorton Congénital sur son blog :

"Comment dire, je n’ai jamais vraiment pris de drogue, mais je pense qu’un set de Beticiclopp ça doit faire un peu le même effet qu’un buvard de LSD (ça se prend en buvard au moins le LSD ???). T’as l’impression qu’illes sont tombéEs dedans quand illes étaient petitEs. Puis moi j’étais tout content de voir cette quasi-légende de la zik alterno pédégouine parce que la seule relique à laquelle j’avais eu accès avant était une toute petite chronique de leur dernier concert dans le dernier numéro d’Androzine. Donc autant dire que je ne pensais pas vraiment les voir un jour… Et puis si ! Youpi ! Après, faut suivre… Entre leurs déguisements sans queue ni tête, leurs textes complètement perchés, leurs potions psychédéliques, leur jeu de scène dans tous les sens, et tout et tout… Faut avoir de l’endurance… Mais c’est tellement agréable de se laisser porter… Bref, merci Beticiclopp."

Ça situe mieux ? Non ? Alors, venez faut écoutez, nom d'un chien !