Punk frou frou
strijdbare disco punk
ornithorynque anarcho free punk


René Binamé is a Belgian group that started in 1988. They play anarcho-punk ditties with incisive lyrics, tinted with electro tones and a free-punk tendency.

René Binamé let their songs of protest transform themselves, according to the ambience and mood, into poetic noise excursions, collective trances, hypnotic lullabies or sweetly incendiary sing-songs.





René Binamé laisse ses chansons engagées se transmuter selon l'humeur, selon l’ambiance, en promenades noise-poétiques, en transes collectives, en berceuses hypnotiques ou... en chansons engagées, tendres et incendiaires.



Sur la route d’Exarcheia

Samedi 2 février, René Binamé au Barlok à Bruxelles avec Truella et Le Club Durutti, concert de soutien au convoi solidaire 2019 vers Exarcheia.

voir l'article en entier ...

René Binamé met Herr Seele

Samedi 9 juin à Lessines dans le cadre d’un festival assez barré dans son genre (La Grande Traversée), René Binamé va, voor het eerste keer, être accompagné sur scène par Herr Seele Himself !
« I will be on stage with René Binamé on saturday 09th of june, and I will be making - God willing - a painting live on stage of the band in concert ! All of this as a tribute to Pieter Breughel, who used to paint dancing people and musicians etc. » Herr Seele
Herr Seele, entre autres choses, c’est le (…)

voir l'article en entier ...

René Binamé met Daniel Hélin

Qu’est-ce que ce René Binamé met Daniel Hélin sur l’affiche de la Boum de Noël 2015 ? Qu’est-ce qu’ils nous préparent ? Jusqu’où iront-ils ?

voir l'article en entier ...

Québec 2014

Nous voilà plus loin que jamais, outre-Atlantique, en Amérique, au Canada, au Québec, à Montréal.
Y a pas à dire, ça dépayse, ça fait plaisir, on sait qu’on va revoir plein de ceux qu’on a croisé lors de notre tournée de 2001, et d’autres qu’on a croisés en Europe.
Prévenez vos amiEs québécoisEs, vos amiEs, collègues, frères et soeurs … qui sont partis là-bas, faites tourner l’info, dites leur de pas rater l’occasion de nous voir parce qu’on espère revenir encore mais quand, dans 10 peut-être, mieux vaut ne (…)

voir l'article en entier ...

(…)

Ah ! Si le communisme était perçu pareillement à un apprentissage du doute et non comme le croient quelques dogmatiques résumés au seul échafaudage de certitudes, psalmodiées, vociférées en patientant dans l’espérance du matin du grand soir. Anars ou stals, finalement ils ont fait de cette attente une religion, avec sa liturgie, son catéchisme, ses pélérinages, ses kermesses, sa bonne conscience et ses bondieuseries ridicules. Jann-Marc Rouillan, « Glucksamschlipszig, le roman du Gluck »,
L’esprit (…)

voir l'article en entier ...


|